L’héritage radioactif en Loire-Atlantique : randonnée découverte à Gorges le 10 décembre 2017 🗓 🗺
Partager

EN FRANCE, LE NUCLÉAIRE EST PARTOUT… MÊME EN LOIRE-ATLANTIQUE !

Nous n’avons pas de centrales nucléaires dans le 44 parce que la population a résisté de 1975 à 1997 aux projets du Pellerin et du Carnet.

Mais nous avons :

  • Une entreprise, Naval Group (anciennement DCNS) qui produit des réacteurs nucléaires à Indre (moteurs de sous-marins nucléaires, sous-traitance EPR, projet de centrales

nucléaires sous-marines)

  • L’héritage empoisonné d’anciennes mines d’uranium et dépôts de stériles miniers près de Clisson, 3 à Gorges, 4 à Gétigné, 1 à Monnières, ainsi qu’à Piriac et sur 9 autres sites en presqu’île guérandaise (Gorges : 3570 tonnes d’uranium extraites entre 1965 et 1991, Gétigné-St Crespin : 4112 tonnes d’uranium extraites entre 1955 et 1990)

Après la fermeture des mines et sites d’extraction de l’Uranium français, en dehors des résidus de traitement de l’Uranium qui sont soumis à la réglementation des ICPE, les « stériles miniers radioactifs » ont été abandonnés sur les sites – souvent en accès libre – ou réutilisés dans des projets d’aménagement, sans tenir compte de leur radioactivité, exposant les populations à des risques sanitaires qui peuvent être importants. A Gétigné, autour de l’étang d’épandage du site de l’Ecarpière, divers projets de reconversion aberrants ont été abandonnés, grâce à la vigilance des membres de l’association Moine et Sèvre pour l’avenir.

Celle-ci suit de près les négociations sur les « nettoyages » en cours des stériles miniers et a, avec le collectif national des Mines d’uranium, sollicité une rencontre avec Nicolas Hulot après leur constat alarmant de la situation environnementale et sanitaire autour des anciennes mines : assainissements bâclés, non-respect des engagements de l’État et d’AREVA, réglementation ne protégeant pas suffisamment la population.

A quoi ressemblent ces sites aujourd’hui ?

Comment se passe le « nettoyage » ?

Pour vous informer davantage, nous vous proposons une  « Randonnée-découverte » à Gorges

le dimanche 10 décembre 2017 en compagnie de membres de l’association Moine et Sèvre pour l’Avenir

RDV 10H, parking de la gare, Clisson (côté sud) – fin de visite envisagée vers 16H00 (prévoir son pique-nique)

Covoiturage possible au départ de Nantes : RDV au parking Pirmil (lignes 2 et 3 du tram) à 9H15

Plus d’informations sur les anciennes mines d’uranium sur :

http://www.criirad.org/actualites/uraniumfrance/somuraniumfrance1.html

http://www.criirad.org/collectif-mines/sommaire.html

Organisée par Sortir du Nucléaire Pays Nantais, et Moine et Sèvre pour l’avenir

sortirdunucleairepaysnantais@laposte.net

 

 

Actualité EVENEMENTS newsletter
Carte