CP : Annonce de l’évacuation de la ZAD de Notre Dame des Landes : Les écologistes redisent leur refus de toute violence, d’où qu’elle vienne
Partager

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 8 AVRIL 2018

Annonce de l’évacuation de la ZAD de Notre Dame des Landes : Les écologistes redisent leur refus de toute violence, d’où qu’elle vienne

Depuis toujours, nous nous sommes impliqués dans les trois formes de luttes contre le projet d’aéroport à Notre Dame des landes : local, juridique et politique. Nos militant-e-s comme nos élu-e-s se sont mobilisés sans compter pour une cause juste et emblématique de la transformation en cours au sein de notre société : partout en France les ZAD se multiplient, comme autant de lieux de résistance à un modèle de développement à bout de souffle qui continue à croire que les recettes des 30 glorieuses peuvent encore fonctionner.

Aujourd’hui, ce projet inutile est enfin abandonné et va permettre une réelle réflexion sur l’aménagement de notre territoire, qui devra conduire à des décisions financièrement raisonnables et respectueuses de l’environnement.

Zone humide d’une richesse et d’une biodiversité exceptionnelles, NDDL peut devenir un lieu formidable d’expérimentations, dans l’intérêt général et pour les générations futures : innovation en matière d’habitat, d’agriculture, de vivre-ensemble, autant de projets de vie qui formeront ensemble une communauté à la fois autonome et inscrite dans la légalité. Donnons-nous le temps de faire murir ces projets de vie !

Ainsi, nous renouvelons notre soutien à toutes celles et tous ceux qui souhaitent s’installer durablement dans le tissu économique local en devenir, et qui demanderont à signer des conventions d’occupation précaire. A terme, c’est la somme de ces projets qui constituera la communauté responsable que nous appelons de nos vœux.

A l’annonce d’une évacuation qui ne précise pas son périmètre, nous restons particulièrement vigilants à ce qu’aucun occupant potentiellement porteur d’un projet local ne subisse la violence d’une expulsion sans discernement.

Enfin, si l’on en croit la médiatisation orchestrée, un déploiement massif et disproportionné des forces de l’ordre ne ferait que confirmer la dérive autoritaire et droitière de l’Etat, et compromettrait les négociations d’ores et déjà engagées localement avec ses représentants. Nous nous interrogeons sur l’opportunité pour le gouvernement, d’allumer un nouvel incendie dans l’ambiance actuelle de tensions sociales sur de nombreux fronts.

A Notre Dame des Landes, des solutions paisibles se construisent jour après jour : laissons du temps aux gens de bonne volonté ! Nous appelons à rejoindre la ZAD dés aujourd’hui pour veiller à ce que les lieux de vie où naissent les projets soient préservés.

 

EELV, militant-es et élu-es des Pays de la Loire