Monnaies locales

Encadrer et encourager l’essor des monnaies locales complémentaires : ce sont les recommandations du rapport « D’autres monnaies pour une nouvelle prospérité », remis le 8 avril 2015 à Carole Delga, secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire. Ce rapport constitue la conclusion de la mission confiée à Jean-Philippe Magnen, alors vice-président du conseil régional des Pays de la Loire.

Parfois appelées « monnaies sociales », « parallèles » ou « solidaires », les monnaies locales complémentaires (ou MLC), adossées à la monnaie courante, servent de dispositifs d’échanges locaux de biens, de services et de savoirs. Elles permettent à la fois d’évaluer et de régler les échanges. Le rapport étudie l’émergence de ces monnaies et formule une série de propositions pour en encourager le développement à l’échelle locale. Selon ses auteurs, les MLC permettent :

  • De localiser les transactions, en privilégiant l’usage local de revenus tirés d’une production locale
  • De dynamiser les échanges au bénéfice des populations
  • De transformer les pratiques et les représentations de l’échange, notamment en orientant la consommation de manière à la rendre plus « responsable »

Télécharger le rapport :

Première partie : le rapport

Deuxième partie : les contributions

Synthèse du rapport

Sur le même sujet, Jean-Philippe Magnen est également co-auteur du livre « D’autres monnaies pour une nouvelle prospérité » aux éditions le bord de l’eau.

Loading ....
  /  

Remonter