Un ancien camion frigorifique reconverti en habitat d’urgence !
Partager

A Nantes aussi, des personnes vivent à la rue ou en squat dans des conditions indignes. Et la vague de grand froid qui sévit ces jours-ci rend encore plus inacceptable ce quotidien.

Pourtant, des solutions existent et sont multiples pour répondre à cette urgence d’hébergement !

Preuve en est l’installation, sur le quai Wilson à proximité du squat du même nom, d’un ancien camion frigorifique reconverti en habitat d’urgence pour loger 8 migrants mineurs suite à l’incendie du squat des Trois rois, à Nantes.

Pour les élus écologistes et citoyens, cette opération est exemplaire sur sa rapidité d’exécution. Elle repose sur des rencontres et des volontés d’agir face au besoin d’hébergement d’urgence :

– un architecte d’intérieur, Frédéric Tabary (association Home 311), mobilisé pour trouver des solutions d’accueil face aux milliers de sans-abri,

– le président de la société Ouest Utilitaires, Cédric Albert, en recherche de solutions pour recycler ses véhicules frigorifiques arrivés en fin de vie,

– un financeur, l’association Logement Fraternité, engagée dans le soutien à des innovations sociales pour les sans-abri,

– des militants, investis quotidiennement auprès des migrants, pour faire le lien avec la ville de Nantes, qui prête son terrain et paiera les factures de fluides,

– et une association, Une Famille Un Toit, experte dans l’accompagnement des publics précaires.

En moins d’une semaine, la solution a vu le jour.

Pour Catherine Bassani-Pillot « c’est cette réactivité qu’il faut avoir face à l’urgence des situations. Personne ne doit dormir à la rue à Nantes. On ne peut attendre. Les autres solutions, telles que la mise à disposition de locaux par la ville via des baux précaires, doivent voir le jour dès maintenant

Dans la continuité d’actions, une délégation d’élus nantais, de militants et de migrants se rendra le 1er et 2 mars à la « Convention nationale accueil et migrations » organisée par la ville de Grande- Synthe, dont le maire écologiste, Damien Carême, a su montrer qu’un autre accueil était possible.

***

Conférence de presse – 26 février 2018

Présentation de l’ancien camion frigorifique reconverti en habitat d’urgence. En présence de Catherine Bassani-Pillot et Jean-Paul Huard

Crédit photo : Eric HECKER