CP EELV NANTES : YelloPark : la mobilisation contre la destruction du stade s’organise !
Partager

L’atelier citoyen proposé le 13 juin par EELV Loire-Atlantique a réuni des riverains de l’association L’ASA du Ranzay, des supporters du FC Nantes, des commerçants, l’association A la Nantaise, l’association Brigade Loire, ou encore des citoyens mobilisés sur la question de la qualité de vie.

Soucieux de donner la parole à ces citoyens et collectifs, ce premier rendez-vous se voulait délibérément ouvert et a laissé une grande place à l’expression des participants. Il en est ressorti des attentes fortes et diverses, dépassant le cadre de l’impact environnemental du projet YelloPark, mais avec une convergence : le projet YelloPark est toujours aussi vivement critiqué tant sur les aspects d’un débat public mené dans la précipitation, que sur le devenir du quartier et de son environnement, sur le modèle économique du projet, sur les valeurs du football mises à mal ou encore sur la décision de céder 23 hectares à un seul promoteur immobilier.

La mobilisation est déjà bien engagée, avec des réflexions collectives de fond sur plusieurs volets : l’impact global du projet YelloPark comparé à celui de l’optimisation de la Beaujoire, l’avenir du quartier en termes d’aménagement et de cadre de vie, ou encore la critique du montage financier du projet et des dynamiques économiques à l’œuvre.

Forts de ce constat, les écologistes vont se joindre à la dynamique et participer à l’émergence d’une alternative au projet YelloPark :

  • en apportant leur contribution à la réflexion en cours sur la possibilité de l’optimisation du stade de la Beaujoire, notamment concernant l’aspect environnemental. Nous saluons d’ailleurs Berdje Agopyan, architecte du stade actuel, pour sa contribution sur le bilan carbone qu’engagerait la destruction de cet équipement.
  • En engageant avec les riverains, citoyens et collectifs volontaires une réflexion ouverte sur l’avenir du quartier qui prenne en compte la cohérence territoriale globale, l’impact environnemental et le cadre de vie pour les habitants et usagers.
  • En apportant leur soutien aux citoyens volontaires qui souhaitent travailler sur le modèle économique du projet et les alternatives possibles.

Nous réaffirmons qu’à l’heure de l’urgence climatique et des engagement pris suite au Grand Débat sur la Transition Énergétique, aucun projet ne peut être accepté sans la prise en compte la dimension environnementale : il s’agit d’une question de cohérence avec les engagements de Nantes Métropole.

Nous invitons toutes les personnes volontaires à contribuer à la réflexion en contactant l’association ou le mouvement dont elles se sentent le plus proche. En ce qui concerne EELV, contacter le groupe local de Nantes : eelvyellopark@gmail.com

Contact :

Christine Ladret – Membre du bureau EELV Nantes

christine.ladret@aliceadsl.fr / eelvyellopark@gmail.com