La contribution de Philippe Ménard, maire EELV de Chalonnes-sur-Loire, au grand débat
Partager

Voici la contribution de Philippe Ménard, maire EELV de Chalonnes-sur-Loire, au grand débat à l’occasion de la venue du Président Macron à Angers le jeudi 28 mars :

**************

Monsieur Le Président,

Philippe Ménard, Maire de Chalonnes sur Loire, merci de me donner la possibilité de m’exprimer dans le cadre du grand débat.

Je voudrais vous parler de Christelle, c’est une collègue de travail avec qui j’ai échangé à la pause café l’autre jour. Elle me dit : « je me suis mis à la couture. Le textile produit beaucoup de pollution, on gaspille les vêtements. »

Je suis un peu surpris, je la questionne pour connaître ses motivations : « oui je fais également attention à mes déchets, je trie ; j’ai isolé ma maison ; je fais plein de choses, mais il y en a que je ne peux pas faire. J’habite un petit village, j’ai 20 kms à faire pour aller au travail, j’ai des horaires décalés, je suis obligée de prendre ma voiture. Pour emmener mes filles à la musique ou au sport c’est la même chose »

 « Oui j’ai pris en pleine face le mouvement des gilets jaunes parce que moi je suis concernée et je n’ai pas de solutions. On a mis une taxe sur le carburant, mais je n’ai pas de solutions. »

Il y a beaucoup de gens comme Christelle, qui font des efforts, qui font ce qu’ils peuvent dans la mesure de leurs moyens et dans la mesure de ce dont ils disposent. Ils sont très concernés pour leurs enfants (elle a deux petites filles de 4 et 12 ans) par ces problèmes de pollution, par ces problèmes d’environnement. Il y a beaucoup de parents et de citoyens dans ce cas.

Je pense qu’il faut encourager et accompagner ces gens. Les aider absolument. Le principe d’une taxe pourquoi pas mais attention : pour ceux qui n’ont aucune autre possibilité que de prendre leur voiture ce n’est pas la même chose que pour ceux qui sont en ville et qui ont le bus ou le tramway devant chez eux.

Pour notre ruralité c’est un enjeu très important. Je pense que nos collectivités locales, j’essaie de le faire à Chalonnes, doivent accompagner ces initiatives, que les citoyens se sentent aidés, soutenus dans ces démarches environnementales.

Monsieur le Président, pensez à Christelle quand vous allez conclure le grand débat, parce qu’elle aurait pu participer au mouvement des gilets jaunes. C’est à elle et à tous ceux qui sont dans sa situation qu’il va falloir parler et à qui il va falloir faire des propositions parce qu’il y a une véritable attente.

L’intervention de Philippe Ménard a été reprise dans l’article du courrier de l’Ouest suite au passage d’Emmanuel Macron.

crédit-photo : Ouest-France