Communiqué de presse du bureau régional EELV Pays de la Loire
Partager

Le week-end dernier a été marqué politiquement par des séquences électorales.

Dans la continuité des élections municipales qui ont porté de nombreux et nombreuses nouveaux élu-es écologistes dans plusieurs villes, les élections sénatoriales ont été favorables aux écologistes.

Les élus municipaux, grands électeurs de cette élection, ont élu par leurs votes 7 sénateurs et sénatrices écologistes. Accompagnés des 5 élu-es écologistes déjà présent-es au Sénat, un groupe écologiste revient dans la haute Assemblée : Le « Groupe écologiste solidarité et territoires » composé de 12 élu-es.

En Pays de la Loire, Le sénateur de Loire-Atlantique, Ronan Dantec, rejoint le groupe.

En Vendée, les résultats des élections sénatoriales ont placé les écologistes comme troisième force de ce département derrière LREM et LR devant le PS ; Il faut noter une progression significative du nombre de voix passant de 64 en 2014 à 175 en 2020. En Sarthe la liste EELV recueille 132 voix contre 79 en 2014.

Ce week-end avait lieu également le second tour de l’élection législative partielle dans la 3ème circonscription du Maine et Loire – autour de Saumur et Baugé – sur laquelle notre candidate EELV Daphné Raveneau, soutenue par une gauche largement réunie, a réalisé un score historique de 39 % dans une circonscription généralement qualifiée de droite.

La cause écologique progresse dans la société, une nouvelle génération d’élu-es émerge. Depuis des dizaines années certains de nos militants Verts puis EELV ont été des lanceurs d’alerte parfois moqués. Aujourd’hui, plus personne ne nie le dérèglement climatique et tous les partis politiques se revendiquent de l’écologie … mais de nombreux électeurs pensent que mieux vaut faire confiance à l’original qu’à la copie !

Les adhérents d’EELV Pays de la Loire, réunis samedi dernier en Assemblée générale, par Zoom, principe de précaution oblige, ont échangé sur le projet qu’ils souhaitent

porter pour la séquence des élections régionales : une motion d’orientation, écrite à plusieurs mains, adoptée à 86 %.

Cette motion énonce les grands principes qui guideront l’action politique régionale, notamment par l’ouverture citoyenne et l’adhésion au Pôle Ecolo (*), les électeurs pourront faire confiance à une équipe d’élu-es régionaux qui s’appuiera largement sur l’expérience et la compétence de Lucie Etonno et de Franck Nicolon plébiscités par les militants pour dynamiser notre liste et conduire les habitants de la région Pays de la Loire vers un bien vivre écologique et solidaire.

(*) pôle composé d’EELV, de l’Alliance écologiste indépendante, de Cap 21, de Génération écologie, du Mouvement des progressistes et de Génération.s.

De gauche à droite : Danièle Estay, Claudine Goichon, co-secrétaires régionales EELV Pays de la Loire, et Julien Bayou, secrétaire national EELV