Vague de chaleur  : des leviers d’adaptation et d’atténuation

Alors que le mercure dépassera localement la barre des 40 °C en Pays de la Loire lundi 18 juillet, les élu·e·s du groupe L’écologie ensemble rappellent à la majorité que la Région a d’importants leviers d’adaptation et d’atténuation à enclencher pour y faire face !

Nous reproduisons ici le communiqué des élu·e·s écologistes du Conseil régional des Pays de la Loire, que vous pouvez également retrouver sur leur site Web :

Une nouvelle vague de chaleur intense démarre, la deuxième en moins d’un mois, s’ajoutant à la longue liste des épisodes climatiques extrêmes en Pays de la Loire. Les élues et élus régionaux du groupe l’écologie ensemble demandent à la majorité régionale de ne pas attendre encore une fois le bilan de ce nouvel épisode et d’enclencher dès cet été un Fonds régional adaptation et une mise en œuvre accélérée des politiques de baisse des émissions de GES par le relèvement des budgets dédiés.  

Les conclusions du GIEC régional et le dernier rapport du Haut Conseil pour le Climat sont sans appel : il faut agir et vite face à l’urgence climatique. Les experts enjoignent les politiques à dépasser les constats et à mettre en œuvre des solutions. Alors qu’une seconde vague de chaleur va traverser la France, il faut construire de nouveaux dispositifs pour s’adapter, atténuer les émissions de gaz à effet de serre et venir en aide aux personnes les plus vulnérables. La Région des Pays de la Loire doit mettre en place un Fonds régional pour faciliter l’adaptation du territoire dans l’ensemble de ses champs de compétences.  

Lucie Etonno, présidente du groupe  : « Nous savons que les activités des agriculteurs et agricultrices vont être parmi les premières touchées par la vague de chaleur. Nous demandons à la majorité régionale de ne pas attendre de constater les dégâts sur les productions agricoles et d’engager, dès à présent, un soutien régional pour diversifier les cultures et les pratiques culturales et engager une concertation sur le maintien de l’eau dans les sols. Ce soutien devra être complété par un volet tourné vers les consommateurs, car l’adaptation au changement climatique du monde agricole nécessitera une évolution de notre alimentation. »  

Elsa Richard, conseillère régionale membre de la commission environnement  : « La rénovation énergétique des logements doit être une priorité et elle doit viser autant l’amélioration du confort des habitations en été comme en hiver, pour réduire les besoins en chauffage comme en climatisation. L’Etat vient de sortir son bilan trimestriel des aides à la rénovation ANAH : seulement 82 dossiers ont été déposés pour les aides à la rénovation des copropriétés et 0 en Pays de la Loire*. Nous demandons à la Région d’agir beaucoup plus sérieusement aux côtés de l’Etat pour faire connaître ce dispositif, l’améliorer et permettre d’engager rapidement des rénovations thermiques pour les logements en copropriétés. » 

Pascale Hameau, conseillère régionale membre de la commission finances : « Les lycéens et lycéennes passant leurs épreuves du Bac ont déjà connu les épisodes de forte chaleur au mois de juin dernier. Des épisodes qui sont amenés à se multiplier. En charge des lycées, la Région doit réfléchir d’urgence à la mise en place d’un dispositif avec des moyens financiers dédiés pour végétaliser les établissements, dont les cours sont souvent de vastes étendues de bitume. »