La justice enterre le projet de port à Brétignolles : une décision historique

Ce 8 novembre, le tribunal administratif de Nantes a reconnu le caractère écologique remarquable du site de la Normandelière et enjoint la commune de Brétignolles-sur-Mer à réviser sans délai son plan local d’urbanisme, enterrant ainsi le projet de port de plaisance.

Lucie Etonno, conseillère régionale EELV de Vendée et présidente du groupe L’écologie ensemble au Conseil régional des Pays de la Loire, salue cette décision judiciaire historique, qui enterre un projet de port de plaisance d’un autre temps.

Après des années de lutte, cette décision du tribunal est une excellente nouvelle pour la préservation de notre littoral vendéen. En reconnaissant l’intérêt écologique remarquable du site, et notamment de l’estran, la justice vient d’enterrer un projet de port de plaisance contre lequel nous étions nombreux et nombreuses à dénoncer l’absurdité depuis près de 20 ans. Mobilisée avec EELV 85, je salue la lutte sans relâche menée par les collectifs citoyens et les associations, notamment La Vigie, qui ont mené aujourd’hui à cette décision de justice.

Cette décision doit faire date pour mieux préserver notre littoral contre tout dommage irréversible. En pleine COP 27 et alors que les scientifiques alertent sur le dérèglement climatique et ses conséquences sur le trait de cote et la montée du niveau de la mer, elle doit être entendue par les élu-es locaux-ales dans leurs futurs projets, qui doivent ménager notre territoire, plutôt que de le détruire.

Lucie Etonno, conseillère régionale et présidente du groupe L’écologie ensemble au Conseil régional des Pays de la Loire