Deuxième tour : aux urnes jeunesse !

Pour l’emporter dimanche 19 juin, la mobilisation des 18-35 ans sera l’un des facteurs clés. Un sursaut de participation dans cette catégorie d’âge peut rebattre les cartes et donner une majorité à la Nouvelle union populaire écologique et sociale !

Au premier tour de les élections législatives, l’abstention a atteint un niveau record : 52,49 % des citoyen·ne·s en âge de voter ne sont pas allés aux urnes. Mais cette abstention est très inéquitablement répartie dans les différentes tranches d’âge de la population. Dans cet article, nous nous baserons sur les données de cette étude d’Ipsos. Pour résumer, les courbes s’inversent entre les moins de 35 ans et les plus de 70 ans sur un ratio votant / abstentionniste : 30 % de votants chez les plus jeunes (et donc 70 % d’abstentionnistes) contre 69 % de votants chez les plus âgés (et donc seulement 31 % d’abstentionnistes).

D’un point de vue sociologique, toutes tranches d’âge confondues, c’est parmi celles et ceux qui se disent le plus défavorisé·e·s, et qui pourtant pourraient bénéficier de nombreuses mesures de la Nupes pensées pour améliorer leur quotidien, que l’abstention est la plus forte : 61 %. Tandis que les plus hauts revenus se sont davantage mobilisés (et en premier lieu pour les candidat·e·s de la macronie). Les foyers au-delà de 3 000 € de revenus mensuels ont voté à 53 % alors que les foyers en-dessous de 1 250 € mensuels n’ont participé qu’à hauteur de 39 % au vote.

Pour la Nupes, l’équation est simple : arriver à une majorité à l’Assemblée nationale passe nécessairement par une plus large mobilisation de la jeunesse ! D’autant qu’elle est particulièrement prise en compte dans les 650 propositions communes du programme de la Nupes :

Alors pour ces derniers jours de campagne, n’hésitez pas à discuter autour de vous, directement avec les jeunes concernés, dans le cercle familial, amical ou professionnel, nous pouvons tous convaincre davantage de jeunes d’aller voter, et de préférence, d’aller voter pour ses intérêts et ceux des biens communs, qui constituent notre grande richesse collective !

Vous pouvez également (re)visionner la conférence de presse de la Nupes présentant son plan d’urgence pour la jeunesse :

Présentation du plan d’urgence pour la jeunesse de la Nupes